Accéder au contenu principal

LES BIENFAITS DU YOGA SUR LE STRESS ET LA DOULEUR CHRONIQUE





Depuis quelques temps maintenant,  je pratique le yoga à la maison, à l'aide de l'application Downdog. Force est de constater que cela me fait le plus grand bien sur tous les plans. En plus du bien-être physique que cette activité m'apporte, je le vis vraiment tel un moment de détente que je décide de m'offrir pour mon plus grand bien à chaque fois. La régularité de l'exercice de ces mouvements, étirements et respirations contrôlées m'ont permis de retrouver une sérénité que je n'avais pas ressentie depuis un bien long moment. Dans les débuts, lorsque je me suis lancée dans le yoga, j'étais à l'époque en arrêt maladie en raison de douleurs chroniques liées à mon travail. Mon moral et mon énergie n'étaient pas vraiment au sommet. Pourtant, peu à peu, j'ai retrouvé sérénité, énergie et force grâce à mon petit rituel quotidien. L'assiduité, l'humilité et le lâcher prise ont été les maîtres-mots de ce retour au bien-être physique et mental.

Beaucoup de personnes ne se sentent pas capables de se lancer dans la pratique du yoga, prétextant ne pas être assez souples. Pourtant, c'est justement tout l'intérêt de mobiliser chaque jour son corps en travaillant la respiration et les asanas : apprendre à son corps à bouger en conscience et à se libérer des tensions et des énergies négatives.
Le risque de se décourager est bien présent, car en temps qu'êtres humains, nous voudrions parvenir au plus vite à de belles performances et la meilleure version de soi. 
Alors que bien au contraire, le yoga enseigne la patience et l'acceptation de ce qui est et ce qui n'est pas. La leçon principale que nous enseigne le yoga, c'est d'être dans l'ici et maintenant et d'accepter et ressentir son corps, ses pensées et tout ce qui est extérieur à soi comme faisant partie d'un tout unique.

Avec une pratique régulière et bienveillante, le progrès se fait d'ailleurs rapidement ressentir aussi bien d'un point de vue physique que mental.
Pour ma part, non seulement je suis plus zen grâce à la pratique du yoga, mais j'arrive à soulager certaines de mes douleurs chroniques grâce au renforcement réel et progressif de mes muscles profonds. (les muscles responsables de nos postures).

J'apprends tout autant, au jour le jour, à lâcher prise, à mieux respirer grâce à la respiration abdominale et consciente. 
Je m’autorise à connaître l'échec, car chaque jour n'est pas forcément synonyme de réussite. C'est aussi ça prendre soin de soi. accepter ce que l'on peut donner et ressentir à l'instant T. Si l'on devait résumer de manière concise tout ce que je tente ici de vous expliquer, je dirais que le yoga permet de développer sa spiritualité à qui se laisse prendre au jeu.




Les bienfaits psychiques du yoga

Le yoga est une pratique bienfaisante et tellement enrichissante. Il apaise mon esprit hyperactif et ma tendance à l'hypersensibilité ! Lorsque j’enchaîne différentes postures à travers les flows, des étirements et des équilibres avec une musique douce en fond sonore, le bien-être est immédiat et j'oublie tout le reste.

Le yoga : activité physique et pratique spirituelle libératrice pour le bien-être

Avec ce rituel inscrit dans le quotidien, mon je suis parvenue à retrouver un vrai sentiment de bien-être qui m'a longtemps fait défaut. La dimension spirituelle du yoga est largement connue. Certes difficile à appréhender , car elle n’est  ni visible, ni palpable. C’est en effet quelque chose de l’ordre du ressenti. Le temps est un facteur indispensable pour l’apprivoiser. S’armer de patience est la seule clé permettant l'accès aux bienfaits psychiques engendrés par la pratique du yoga. Même si un certain sentiment de détente apparaît à la suite d'une quelconque activité physique, l'apaisement que procure les asana lorsqu'on parvient à une pratique régulière et dévouée est bien différent.

J’aime m’exercer chaque jour, car le yoga est devenu mon allié. Tellement bénéfique pour le mental, je trouverai bien dommage de m’en priver. Un petit flow de 15 min quand je suis pressée suffit à mobiliser l’ensemble de mon corps et à apaiser mon esprit pour un moment. C'est une pause que je m'offre pour mon bien-être. Finalement, le yoga m’enseigne à prendre soin de moi. J'ai compris que c’est essentiel pour se sentir bien. En effet, plus tu t’apportes de l’attention et plus tu pourras être en paix avec toi-même. Et être aligné à soi permet également d'être plus ouvert au monde et tourné vers autrui. Car comment donner aux autres si l'on est pas capable de s'occuper de soi ? 

posture de yoga l'aigle royal consist à crocheter une jambe sur l'autre
















La pratique régulière du yoga pour retrouver un sentiment de sérénité

À force d'enchaîner des flows de yoga, on parvient doucement à apprécier sa pratique et à lâcher prise. Les gestes se font plus fluides et plus sûrs. La concentration devient plus aisée. le sentiment de satisfaction et d'accomplissement apparaît plus fort. C’est toujours difficile au commencement de la pratique du yoga, car tu ne maîtrises pas de nombreuses postures. Ton équilibre est instable et la souplesse n’est pas encore au rendez-vous. Aussi le mental n'est pas centré sur l'instant, il vagabonde. Mais je t’assure qu’avec la persévérance, tu ne seras pas déçue du voyage ! Car le yoga est bel et bien un long voyage, et magnifique, qui plus est.

Pour te la faire plus concret, c'est un peu comme pour une personne qui débute la course à pied. Son premier run est compliqué voire parfois catastrophique. Le manque de souffle, la douleur dans les jambes, la tête qui tourne... Puis vient la deuxième course, uis la troisième, etc. Dès lors qu’elle vapersévérer, elle commencera à entrevoir de petits progrès qui lui donneront cette satisfaction et la volonté de continuer. Les endorphines qui se libèrent apportent se sentiment de légèreté et les runs deviennent de plus en plus agréables. Le corps et l'esprit s'adaptent. C’est bel et bien le goût de l’effort et ses bénéfices engendrés qui vont faire que tu continueras. Mais si tu n'essaye pas, si tu arrêtes au moindre doute ou à la moindre difficulté, il te sera impossible d'entrevoir tout le bien que cette expérience a à t'apporter. Tout ne dépend finalement que de toi.

Avec l’expérience, tout devient en effet plus facile. Personne n’a jamais excellé dans un domaine qui lui était totalement inconnu la veille ! C’est pour cela que nous aimons le sport : il nous enseigne la persévérance face aux difficultés. Ceci est transposable dans notre vie quotidienne et nous renforce psychologiquement en nous apportant confiance en soi et combativité.

En yoga, c’est exactement pareil ! Avec le temps et l'expérience, on apprend à aimer sa pratique et elle devient essentielle.


L’État de flow : expérience de l'alignement naturel entre le corps, l’âme et l’esprit

Les moments de flow surviennent lorsqu’on se laisse complètement absorber par une activité telle que le sport, l'art ou un travail manuel (sorte de transcendance). C’est d’ailleurs une action que tu aimes et dans laquelle tu sens parfaitement légitime. Pris à ce que tu fais, tu te libères du stress et tu es pleinement conscient dans le moment présent. C’est ainsi que tu développes ton savoir-faire, mais également ton Être, serein et épanoui. Rien ne sert de s’obliger, car c’est le meilleur moyen pour se bloquer, se faire du mal ou se dégoûter. Pour parvenir à cette sensation de plénitude, choisis un domaine qui te plaît et qui répond à tes besoins.

Qu'est-ce que l’état de flow au yoga 

C'est le psychologue hongrois Csikszentmihalyi qui a intié le concept de flow. Durant ses travaux (1975 à 2000), il a étudié le plaisir et le contexte dans lequel il naît. Pour faire simple, il essaye de comprendre le principe d’autosatisfaction lorsqu’on réalise quelque chose pour soi-même. C'est une expérience « autotélique » (tournée sur soi). Lorsque tu es occupé.e à faire ce que tu aimes, tu te laisses complètement absorber par l’action et plus rien d’autre n’a d’importance. L’état de flow est ce moment plus ou moins long où tu es pleinement engagé.e dans ce que tu réalises. Plus rien d’autre n’a d’importance. C’est une sorte d’évasion du mental. Tes gestes entrainent une satisfaction absolue : tout coule avec fluidité et naturel sans avoir besoin d'y penser.

Cet état de flow et de lâcher-prise peut être ressenti en admirant un coucher de soleil ou en observant attentivement le vacillement de la flamme d’une bougie ou tout simplement lorsqu'on écoute de la musique. Cela fait penser à un état hypnotique durant lequel la conscience et l'inconscient délaissent leurs barrières.

Ainsi, tu t’imprègnes complètement de l'activité que tu es en train de réaliser : c’est comme une fusion de toi avec elle. Tu n'existes plus, ni elle : c’est vous ensemble, en parfaite symbiose. Certains pourraient comparer cette état à une sorte de transe que certains rencontrent par exemple à travers la danse (danse extatique). Le flow est une sorte d'ancrage parfait dans l’instant présent. Il fait taire ton ego qui s'agite habituellement à travers le mental. Tu sais, celui qui te dit que tu vas être ridicule, que tu n’es pas assez ou que tu es trop…




Lâcher prise, l’ultime bienfait du yoga

Sais-tu qu’en anglais, « to flow over » signifie « laisser glisser sur soi » ? Se mettre en état de flow, c’est donc accepter ce qui vient tout simplement. C'est accepter à l'instant T qui nous sommes et faire "avec". C'est également être en alignement avec le reste du monde. 

Donc pour en revenir à la pratique du yoga, inutile de forcer dans un étirement si aujourd’hui tu ne le sens pas. Ton corps est réticent : c’est OK ! La prochaine fois, tu feras surement un peu mieux. Le yoga n'a pas pour vocation de s'infliger de la souffrance, mais justement pour te libérer des tensions et te faire plaisir avec bienveillance. Ce n'est donc pas le fait de réussir une posture qui feras de toi un bon yogi, mais plutôt la manière dont tu te dévoues à ta pratique. D'ailleurs, il n'existe pas de yogis meilleurs que d'autres. Chacun est avec ses singularités et son expérience. 

Avec une pratique bienveillante du yoga, il est possible de ressentir rapidement beaucoup de bien-être à condition de donner de toi. A toi de te discipliner pour que lorsque tu commences ta séance, tu puisses mettre ton cerveau en mode avion et t’autoriser à décoller. Tu ne te laisses ainsi plus parasiter par tes pensées et autres stimuli extérieurs. Tu te concentres sur l’ici et maintenant : sur les sensations du corps, tes appuis, tes muscles, ton équilibre. Et tu savoures le moment présent avec insouciance. L’avantage est que tu t’es plongé.e hors du temps, loin du stress et que les effets de ta pratique perdurent pendant un bout de temps même après la séance.

 Comment est-ce possible? Tout simplement parceque le corps est incroyablement intelligent et que le fait d'aligner conscience du corps et de l'esprit grâce à la combinaison de la respiration et des mouvements permets d'engendrer des processus physiologiques bénéfiques (vulgairement, le coeur ralenti, le sang circule mieux, les muscles se relachent, le cerveau focntionne mieux...) Voilà pourquoi après ta séance tu te sens si bien : ce n'est donc pas seulement dans ta tête !

Connaitre cet état de flow est une chance, car tu apprends peu à peu comme c’est bénéfique de se laisser aller. C’est comme si tu ne cherchais plus à remonter la rivière à contre-courant, mais que tu te servais de sa force pour avancer. C’est aussi retrouver cet état naturel de bien-être libéré des peurs et du négatif ancrés dans le subconscient. Pour te donner une autre image de cette résilience (car j’adore les métaphores ), les oiseaux volent bien dans le sens du vent, non ? Ils se déplacent à l’aide des courants d’air et se laissent porter sereinement. Et bien, avec le yoga, c’est exactement ça ! 

Se libérer d’un mental très actif n’a pas de prix. Ce petit pédalo dans ta tête qui ne cesse de tourner et t’empêche justement d’être calme et concentré.e. Celui qui ne veut pas t'autoriser à dormir le soir et préfère te faire cogiter toute la nuit… Et bien tu peux apprendre à t'en défaire en t'ancrant dans le présent.

Pratiquer le yoga est incroyablement positif pour l’estime et la confiance en soi lorsque tu te délivres de l'emprise de ton mental, beaucoup de barrières tombent. Alors, plus rien ne t’empêche d’avancer d’exploiter ta créativité et tes potentiels.



Se libérer du temps et de son emprise grâce à la magie du yoga

Lorsque tu es fortement engagé.e dans ton activité, le temps s’arrête, il est comme suspendu et tu vis pleinement le moment présent. Tu as fait disparaître ce surmoi qui cherche toujours à dominer tout le reste et à tout contrôler.

Malgré l'impression d'inconscience que crée cet état de flow, le yogi est totalement présent. La personne se trouve alors dans un état d'éveil bien plus élevé que ce qu'on pourrait imaginer: la conscience du monde. Elle ne fait qu'un ce monde et fusionne avec ce qui l’entoure.

Le livre de Iyengar sur le pouvoir du yoga : La voie de la paix intérieure nous fait part du samadhi comme étant l’expérience spirituelle suprême. Celle-ci ressemble plutôt assez bien à l’état de flow et à ce lâcher-prise offrant l'accès au bonheur. Cette expérience, recherchée par tout yogi et toute yogini en quête de spiritualité est pourtant un état de conscience très élevé qui ne peut être vécu que si l’on s’oublie complètement en tant qu'individu dissocié du monde. En d'autres termes, cette illumination, comme l'appelle aussi l'auteur n'est pas une fin en soi. Car le simple fait de vouloir l'atteindre exprime le fait que le mental a déjà repris le dessus.

L'état de flow est donc le parfait alignement entre le soi spirituel (l’âme), le soi de l’esprit et le soi physique. Et ce n'est pas quelque chose que tu peux atteindre avec de la volonté. Seuls la discipline et l’abandon t’en donneront l'accès.

Pour reconnaître l’état de flow je vais te résumer les aspects qui le caractérisent : 

  • L’activité te procure une grande satisfaction.
  • Tu es entièrement concentré sur le moment présent.
  • Tu as la sensation d’être dans un contrôle parfait de ton action. Tout coule de source !
  • La perte du sentiment de soi : la fusion entre toi et l’objet (l’activité) due à l’équilibre conscient entre tes capacités et l’objectif.
  • La distorsion de ta notion du temps : tu ne le vois plus passer.

Voilà, tu sais maintenant pourquoi le yoga te permet de rentrer en état de flow et te fait te sentir si bien.

J’espère que cet article te donnera envie de pratiquer le yoga avec joie. Ou au moins, qu'il te fera prendre conscience de l'importance de prendre du temps pour soi, de prendre soin de soi. Fais ce que tu aimes afin de tendre vers un bel épanouissement quotidien et satisfaits de toi et du reste. Et n'oublie pas de veiller à la santé de ton corps et de ton esprit avec lesquels toi et toi seul.e devras cohabiter pour le restant de ta vie.

Yoga pour apprendre à mieux connaître son corps et relâcher son esprit


 💚🙏

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Alimentation gourmande pour colopathes : Pancakes sans gluten et sans lactose.

Qui n'aime pas les pancakes ? Ces petites crèpes moelleuses et gourmandes, grand classique des petits déjeuners du weekend ou des petits dèj' tout court! En tout cas, moi je suis une fan inconditionnelle!  Le hic, c'est que quand on est colopathe, intolérant au lactose ou au gluten , il vaut mieux éviter les produits laitiers et les farines de blé. J'attache une très grande importance au choix des aliments que je consomme au quotidien car j'ai depuis longtemps compris que ce que je mange a une large incidence sur les troubles digestifs.  J'essaye autant que possible de trouver des solutions alternatives pour rendre mes recettes plus digestes et éviter ainsi les crises de spasmes et autres problèmes très désagréables. Le but étant d'éviter les tracas liés au syndrome de l'intestin irritable que je ne souhaite à personne tellement cela peut me pourrir la vie...  Grâce à une nutrition adaptée et réfléchie, je digère bien mieux mes repas et j'ai enfin re

Henné : astuces pour réussir sa couleur végétale

Tu souhaites  tester la coloration végétale  seule, comme une grande, et tu es enfin décidée à adopter une green routine. Bravo ! Il faut dire que c'est un peu angoissant, car c'est un monde totalement inconnu dans lequel tu t'apprête à plonger. Comment s'y prendre pour réussir sa couleur? Comment avoir de beaux cheveux forts et brillants naturellement tout en utilisant des cosmétiques sains et écoresponsables  ? Je vais ici tenter de répondre à tes questions sur les plantes colorantes dont le henné fait partie. Fini les couleurs chimiques qui sentent l'ammoniac à des kilomètres et les démangeaisons. Place aux cheveux éclatants de santé à faire pâlir d'envie le reste du monde !  Etape 1 : préparer ses cheveux à la coloration Peu importe la nature de tes cheveux et ce que tu leur a fait comme entretien auparavant, il est tout à fait possible de passer à la coloration végétale maison avec simplicité et sans se ruiner   Bien évidemment, il existe plusieurs étapes

Syndrome de l'intestin irritable : quel lien entre alimentation et colopathie fonctionnelle

Changer son alimentation pour mieux vivre avec le syndrome de l'intestin irritable Après des années à subir l e syndrome de l'intestin irritable , fatiguée et lassée de ces crises de douleur digestive , je me suis  décidée à reprendre en main ma santé. Depuis plus de dix ans maintenant j'ai compris que mes troubles digestifs sont étroitement liés à une  alimentation inadaptée et une mauvaise capacité digestive . Aussi, l'hygiène de vie est en en partie responsable du SII dont je souffre (syndrome de l'intestin irritable). L'anxiété, le stress, un sommeil de mauvaise qualité, un rythme de vie inadéquate : autant de facteurs  à prendre en compte si l'on veut aller mieux. Colopathie fonctionnelle : aller mieux, c'est possible! Ces troubles digestifs largement sous-estimés par les médecins  me suivent pourtant depuis ma naissance . Ces derniers considèrent que la colopathie n'altère en rien l'état de santé. Pourtant, de simples problèmes "fon