Accéder au contenu principal

Henné : astuces pour réussir sa couleur végétale



Tu souhaites tester la coloration végétale seule, comme une grande, et tu es enfin décidée à adopter une green routine. Bravo ! Il faut dire que c'est un peu angoissant, car c'est un monde totalement inconnu dans lequel tu t'apprête à plonger.

Comment s'y prendre pour réussir sa couleur? Comment avoir de beaux cheveux forts et brillants naturellement tout en utilisant des cosmétiques sains et écoresponsables ? Je vais ici tenter de répondre à tes questions sur les plantes colorantes dont le henné fait partie.

Fini les couleurs chimiques qui sentent l'ammoniac à des kilomètres et les démangeaisons. Place aux cheveux éclatants de santé à faire pâlir d'envie le reste du monde ! 


Etape 1 : préparer ses cheveux à la coloration


Peu importe la nature de tes cheveux et ce que tu leur a fait comme entretien auparavant, il est tout à fait possible de passer à la coloration végétale maison avec simplicité et sans se ruiner 

Bien évidemment, il existe plusieurs étapes indispensables afin d'obtenir la couleur de tes rêves. Pas d'improvisation, la technique de la coloration naturelle, c'est tout un art que tu dois apprendre. Et je te rassures ce n'est pas si compliqué qu'il n'y paraît. Tu verras ainsi que rien n'est plus simple que de se colorer soi-même les cheveux avec des poudres tinctoriales.

La coloration végétale est-elle facile à réaliser soi-même?

La couleur naturelle à base de plantes tinctoriales possède pleins d'avantages pour tes cheveux. Elle requiert néanmoins de respecter un protocole précis. Sans quoi tu risquerais d'être fortement déçue du résultat.

J'ai rencontré de nombreuses personnes qui s'étaient aventurées un peu au hasard, sans vraiment prendre le temps de connaître le sujet. Bien souvent, le résultat n'était pas à la hauteur de leurs espérances. Et la bonne nouvelle, c'est que cette mauvaise expérience peut aisément être évitée !

C'est logique finalement : tout s'apprend par l'expérience. Tu as déjà vu un apprenti pâtissier réussir parfaitement toutes ses recettes dès le premier essai ?


La coloration végétale, c'est un peu comme une recette de cuisine. Il faut connaître les grands principes de bases, avoir les bons outils, prendre le temps nécessaire. Puis vient le temps de la maîtrise durant lequel on peut peaufiner sa recette, ajouter son grain de sel et s'éclater tout simplement !

Chaque couleur et chaque coiffure est unique, parce que chaque chevelure est unique ! c'est d'ailleurs bien cela qui fait la beauté de chacune ! 

Grâce aux plantes, tu vas pouvoir personnaliser la couleur de tes cheveux ainsi que les soins que tu leur apporte.

Je vais donc te livrer ici tous mes conseils pour une coloration végétale réussie. 


Lavage et clarification à l'argile : préparer ses cheveux avant la coloration végétale



  • Le shampooing purifiant
Avant toute chose, il faut savoir qu'une coloration végétale s'applique toujours sur cheveux propres. Son procédé d'action n'a rien à voir avec celui des couleurs classiques que l'on fait chez le coiffeur.

Si tu ne te laves pas les cheveux avant l'application, il y a de fortes chances pour que les pigments tinctoriaux n'adhèrent pas. Ta couleur risque donc de ne pas prendre du tout, ou au mieux, de déguerpir dès les premiers shampooings.


Lors du shampooing, tu viens en effet ôter tous les résidus naturels et poussières qui font barrière à la coloration. Les pigments naturels vont alors pouvoir très facilement s'accrocher à la kératine du cheveux


Pour réaliser un bon shampooing préparateur de couleur, choisis un produit cosmétiques bio et sans sulfates idéalement à l'ortie que tu trouveras ici,(pouvoir purifiant) ou encore le shampooing à l'ortie de chez Biocoiff qui est mon chouchou.

Evite autant que possible les shampooings nourrissants et hydratants ainsi que les après-shampooings et masques le jour J, avant de passer à la couleur. 

Certes, le démêlage avant l'application de la couleur risque d'être compliqué, mais cette étape est indispensable ! Il faut alors prendre le temps d'ôter les nœuds à l'aide d'un peigne ou d'une brosse en bois avant avant et après le lavage pour faciliter la suite.

L'objectif du shampooing clarifiant est de préparer le terrain. Et comme en peinture, on commence toujours avec une toile vierge, en coiffure végétale, on a besoin d'un cheveu le plus naturel possible. (cela ne signifie pas qu'on ne peut pas faire du henné sur un cheveu déjà coloré). Alors nettoyons !

  • La détox




Si tu utilises régulièrement des cosmétiques capillaires pas très clean et non bio, il est indispensable de procéder à une clarification avant de passer à l'étape coloration. Elle se réalise après le shampooing détox.

Lorsque l'on utilise des produits aux actifs chimiques tels que les silicones, ces derniers viennent enrober la fibre capillaire afin d'apporter l'aspect esthétique d'un cheveu lisse et brillant. Ils forment alors une barrière imperméable et résistante à la coloration végétale. Voilà pourquoi cette étape n'est à négliger sous aucun prétexte. Il faut absolument débarrasser les cheveux de tous ces résidus synthétiques.

D'ailleurs, même les cheveux naturels ou colorés au henné doivent procéder à une clarification de temps à autres afin de détoxifier sa chevelure car la pollution de l'air et de l'eau l'encrasse également. (Tous les six mois par exemple).

L'étape de la détoxification capillaire est réalisée avec de l'argile verte qui vient purifier le cuir chevelu et la chevelure. Elle est indispensable. Mélangée à de l'eau chaude, l'argile s'applique en cataplasme.
Ce masque maison nécessite un temps de pause de 15 à 20 minutes environ pour potentialiser son action. Il suffira ensuite de le rincer abondamment jusqu'à ce que l'eau soit claire et sans résidus.

Il existe des soins spécifiques pour la clarification, prêts à l'emploi et plus simples à rincer, mais l'argile reste la solution efficace la moins chère du marché. Attention cependant à ne pas boucher la tuyauterie de douche ! 

Même si cette étape te paraît agressive, il n'en est rien. L'argile ne va pas abimer tes cheveux. L'aspect rêche qu'ils auront suite à ce soin est surtout dû à l'absence de silicones. Car ces derniers nous donnent l'habitude d'un cheveu lisse et soyeux (alors que c'est finalement un cache misère).



Le matériel de la parfaite coloriste végétale

  • un grand bol ou saladier en bois/verre, céramique
     (surtout pas en métal). Le métal risque fort de perturber les pigments végétaux et donc la prise de la couleur.

On a généralement besoin d'un récipient qui peut contenir facilement 300g de coloration, voire plus selon la longueur des cheveux.
  • une cuillère en bois ou une spatule de cuisine.
 (la couleur végétale peut tinter le bois si l'ustensile n'est pas rincé de suite)
  • une serviette pour se protéger.
  • une bouilloire avec thermostat (afin de choisir sciemment la température de l'eau lors de l'élaboration de sa recette)
  • un pinceau, un peigne non métallique et des gants.
Certaines personnes appliquent directement leur coloration végétale avec les main à la manière d'un masque. C'est tout à fait possible (avec des gants !), mais cette technique peut manquer de précision dans le cas où l'on souhaite couvrir entièrement ses cheveux blancs.

Comment choisir la bonne coloration végétale?


Il existe dans le commerce des colorations végétales bio prêtes à l'emploi. Il suffit dans ce cas de mélanger la poudre de plantes à de l'eau chaude et de suivre les recommandation de la marque. Le temps de pose varie en fonction de l'intensité du résultat souhaité et de la couleur actuelle de vos cheveux.

Vous pouvez également vous procurer différentes plantes tinctoriales en sachet et concocter vous-même votre mélange. Ceci demande déjà un peu plus de connaissances théorique.

Les principes de bases de la coloration végétale

Les poudres tinctoriales qui servent à la coloration de nos cheveux ont des pouvoirs très puissants si l'on sait comment s'ne servir.

  • Le henné naturel : 
Aussi appelé Lawsonia inermis, c'est LA plante colorante par excellence. Elle est cultivée en Inde et en Afrique depuis des milliers d'années.

Sa richesse en pigments orangés/rouge est capable de teinter la fibre capillaire mais aussi la peau. Le Lawsone possède en effet une forte affinité avec la kératine dès lors que la plante est mélangée à de l'eau chaude. C'est grâce à la chaleur que les pigments se révèlent et s'intensifient.

En plus de teinter, le henné naturel est un véritable soin pour les cheveux et le cuir chevelu. Il assainit le cuir chevelu, purifie, fortifie, stimule la pousse et protège la fibre capillaire.


Bien que le henné contienne des pigments orangés, ce n'est pas pour autant que vos cheveux se teinteront couleur carotte. C'est une question de superposition de couleurs. 

💚 Contrairement à la coloration chimique qui modifie totalement la couleur d'origine du cheveu par un phénomène d'oxydation (éclaircissement des pigments), la coloration végétale agit comme un ton sur ton. 

Ça signifie qu'elle ne modifie pas la couleur des cheveux. Elle vient s'additionner à celle-ci. 
C'est pour cette raison notamment que ces colorations sont réputées pour leur effet extrêmement naturel. 

Si vous êtes blonde, évidement, vos cheveux tourneront au cuivré avec une application de henné pur. Car les blonds sont comme une page blanche sur laquelle ont peut ajouter n'importe quelle couleur. 
Et encore, cela dépend du temps de pose !

Si vous êtes brune ou châtain, le henné pur vous apportera de jolis reflets marrons cuivre voire acajou mais sera bien plus discet cependant. 

  • résultats de hennés en fonction de ma couleur:
BLOND PLATINE + HENNE NATUREL = ORANGE

BLOND MOYEN + HENNE NATUREL + EAU TIEDE + TEMPS DE POSE BREF = BLOND DORE/ BLOND MIEL/ BLOND VENITIEN

CHÂTAIN + HENNE NATUREL = MARRON CUIVRE / CUIVRE / MARRON DORE


❤️Plus l'eau de votre mélange est chauffée et plus la couleur finale developpera des reflets chauds. 

C'est pour cette raison que bien souvent, les blondes appliquent un henné dilué avec d'autres plantes tinctoriales et utilisent une eau moins chauffée. Ainsi, elles ne verront pas leur blond virer à l'orange. 

  • Le henné neutre (non colorant) 
Cette plante aussi appelée cassia obovata est une seconde variété de henné. Elle ne possède pas de pouvoir colorant à moins de laisser le cataplasme poser très longuement sur un cheveu vraiment clair. 

Le cassia est très intéressant en couleur végétale pour son pouvoir diluant. Melangé au henné naturel, le henné neutre vient atténuer les reflets oranges et permet de nuancer les colorations en fonction des effets souhaités. 

Le henné neutre est également un très bon soin pour les cheveux et peut se mélanger à d'autres poudres de soin pour une action bien ciblée. 

Exemple :

Henné naturel + henné neutre + cheveux blonds = blond cuivré ou blond miel. 

❤️ Plus la proportion de henné neutre sera élevée et moins l'effet cuivré sera prononcé. 


L'eau dans la coloration végétale 

L'eau fait partie intégrante des ingrédients de la couleur naturelle aux plantes. Selon sa température, sa nature et sa quantité, votre couleur n'aura pas le même rendu. 

  • Quelle eau dans mon henné 
Pour une couleur végétale réussie, il est préférable d'utiliser une eau de source.

L'eau du robinet peut également convenir.
L'idéal serait de la laisser reposer une nuit ou de la filtrer. 
Cependant, elle contient du calcaire, du chlore et d'autres substances capable d'interagir avec les pigments colorants des différentes plantes tinctoriales. 

  • La température de l'eau 
L'eau doit être chauffée dans une bouilloire à thermostat afin de permettre aux pigments végétaux de se développer. 

L'eau doit être chauffée à au moins 50 degrés. A cette température, le henné sera plus doux. Sur certaines chevelure, un henné chauffé à faible température permet même d'obtenir des reflets tirant sur l'acajou. 

Attention, une coloration végétale dans laquelle l'eau n'est pas suffisamment chaude pourrait faire apparaître des reflets violine. C'est le cas sur certains cheveux assez clairs. Il est ensuite difficile de rectifier le tir. 

Lorsqu'on n'est pas sur de son coup, il vaut mieux diluer les colorants que de tenter des choses incertaines.
Préférez sinon confier votre crinière à une coiffeuse expérimentée en coloration végétale

  • Quelle quantité d'eau pour ma coloration végétale ? 
💚On compte généralement 1 dose de poudre pour 3 dose d'eau. 

Par exemple, pour 100g de poudres tinctoriales, vous ajoutez progressivement, tout en mélangeant avec votre cuillère, 300g d'eau chauffée préalablement à la bonne température. 

Le mélange doit avoir une consistance de pâte onctueuse, ni trop liquide ni trop épaisse.

Lorsque le mélange manque d'eau, la coloration est grumeleuse et difficile à étaler.
Elle forme des paquet et l' application n'est franchement pas agréable.
Le résultat risque d'être décevant. On peut avoir des manques sur certaines zones, et une couleur manquant d'uniformité. 

Lorsque le cataplasme contient trop d'eau, il devient difficile à appliquer. Vous allez retrouver plus de couleur sur votre sol et vos murs que dans vos cheveux !

Les pigments étant trop dilués, l'intensité et la prise de la couleur ne seront sûrement pas au rendez-vous. 
Cela peut fonctionner si le résultat souhaité se veut très léger. 

En revanche, si vous avez des cheveux blancs à couvrir, il est important que la texture soit suffisamment dense et la consistance pâteuse afin de bien enrober tous vos cheveux. 

Les autres plantes tinctoriales 

Il existe de multiples variétés de plantes capables de colorer nos cheveux. 

Attention cependant, certaines ne se mélangent pas entre elles car leur pouvoirs respectifs s'annulent. 





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Alimentation gourmande pour colopathes : Pancakes sans gluten et sans lactose.

Qui n'aime pas les pancakes ? Ces petites crèpes moelleuses et gourmandes, grand classique des petits déjeuners du weekend ou des petits dèj' tout court! En tout cas, moi je suis une fan inconditionnelle!  Le hic, c'est que quand on est colopathe, intolérant au lactose ou au gluten , il vaut mieux éviter les produits laitiers et les farines de blé. J'attache une très grande importance au choix des aliments que je consomme au quotidien car j'ai depuis longtemps compris que ce que je mange a une large incidence sur les troubles digestifs.  J'essaye autant que possible de trouver des solutions alternatives pour rendre mes recettes plus digestes et éviter ainsi les crises de spasmes et autres problèmes très désagréables. Le but étant d'éviter les tracas liés au syndrome de l'intestin irritable que je ne souhaite à personne tellement cela peut me pourrir la vie...  Grâce à une nutrition adaptée et réfléchie, je digère bien mieux mes repas et j'ai enfin re

Syndrome de l'intestin irritable : quel lien entre alimentation et colopathie fonctionnelle

Changer son alimentation pour mieux vivre avec le syndrome de l'intestin irritable Après des années à subir l e syndrome de l'intestin irritable , fatiguée et lassée de ces crises de douleur digestive , je me suis  décidée à reprendre en main ma santé. Depuis plus de dix ans maintenant j'ai compris que mes troubles digestifs sont étroitement liés à une  alimentation inadaptée et une mauvaise capacité digestive . Aussi, l'hygiène de vie est en en partie responsable du SII dont je souffre (syndrome de l'intestin irritable). L'anxiété, le stress, un sommeil de mauvaise qualité, un rythme de vie inadéquate : autant de facteurs  à prendre en compte si l'on veut aller mieux. Colopathie fonctionnelle : aller mieux, c'est possible! Ces troubles digestifs largement sous-estimés par les médecins  me suivent pourtant depuis ma naissance . Ces derniers considèrent que la colopathie n'altère en rien l'état de santé. Pourtant, de simples problèmes "fon